Portfolio : Jonathan Abbou

Le mois de mars prédispose déjà l’humain aux jeux interdits que nous offre le printemps à venir et ses poses lentes… J’ai choisi pour illustrer cette rubrique, les photographies de Jonathan, qui pour moi incarne, dans sa démarche artistique, la perfection, la maîtrise du tirage et surtout la culture de l’oeil ; un style sobre et singulier. «Pose Lente» est le second portfolio de Jonathan Abbou édité aux éditions Chez Higgins dans la collection Erotica.

Jonathan est un artiste passionné, désinvolte et provocateur assumé. Refusant les étiquettes, se qualifiant lui-même d’électron libre, il puise son inspiration dans la critique et dans ses rencontres avec les gens. C’est dans son atelier de Montreuil, qu’on imagine être un véritable cabinet de curiosités recelant  mille trésors, qu’il expérimente et renouvelle sans cesse ses pratiques photographiques.

Avec «Pose Lente», Jonathan Abbou nous invite à un voyage intemporel et laisse libre court à son imagination pour nous plonger dans son univers mystérieux et onirique, avec des modèles bruts et authentiques. Qu’ils soient critiqués ou adulés, les travaux subversifs de Jonathan  Abbou ne laissent personne indifférent !

Également disponible dans la même collection «Le petit monde d’Otto», et à paraître bientôt «Double Je».

Bonne lecture à tous, bonne vision aussi, moi je pars en voyage bientôt, à l’autre bout du monde, rassurez-vous j’emporte ma rubrique portfolios et mon portable vous me retrouverez en avril, je m’y découvrirai d’un fil…

Marc Wolff

Biographie simplifiée :
Jonathan Abbou est né le 27 décembre 1967, l’artiste réside et travaille à Montreuil et à Paris. Il débute la photographie en 1989 puis s’inscrit aux cours d’art plastique à l’université  Paul Valérie de Montpellier.
En 1991, l’artiste commence des études de psycho à l’université de Toulouse en parallèle de son inscription à l’École de photographie de Toulouse (ETPA).
1994 /1996, ses premières vraies expositions, ses premiers contacts avec le public et la  considération  des photographes Philippe Assalit et François Canard qui le soutiendrons dans ses recherches.
En, dix neuf cent quatre-vingt seize Jonathan obtiens son D.E.S.S. De psychologie clinique et pathologique (Université, Paris 8), alors qu’en parallèle l’artiste produit presque frénétiquement des clichés d’une extraordinaire qualité. 
Depuis l’artiste n’a cessé de produire et d’exposer.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s