Irina Ionesco ou l’esprit de la Mode

Comment présenter la plus grande star de la photographie contemporaine, celle à qui nous devons tant ; tous les photographes de ma génération, ont, à un moment où à un autre, été confronté avec le dialogue d’Irina, à sa vision, à ses effets, à ses compositions et nous avons évolué à la découverte de ses tirages de ses épreuves. De nombreux chefs-d’oeuvre dont nous mesurons déjà l’importance artistique, souvent copiés, jamais égalés.

Le portfolio couleur réalisé pour l’exposition Fashion Victimes à l’espace Gingko’Art de Pontoise est un concentré de luxe et de volupté.

Irina Ionesco qui, au-delà de la technique ou de la beauté des mannequins, domine ses photographies et leur offre une dimension intemporelle, une qualité qui transcende l’instantanéité éphémère et frivole si caractéristique de la photographie de mode.

Le Gingko’Art signe avec sa participation, la quatrième édition de portfolios, Fashion Victimes un coffret d’une grande qualité, les seize tirages numériques ont été réalisés par le laboratoire Anxolab, bonne vision à tous et rendez-vous le mois prochain.

Marc Wolff.

« La composition doit être une de nos préocupations constantes, mais au moment de photographier elle ne peut être qu’intuitive, car nous sommes aux prises avec des instants fugitifs où les rapports sont mouvants. »

Henri Cartier Bresson.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s