Conte de Noël

Je vais vous conter la belle histoire de Puppy le petit chien et de l’Hiver !

« Connaissez-vous Puppy? C’est un petit chien fait de feuilles, de fleurs et de mousse, une sculpture créée par monsieur Jeff Koons, aux yeux en boutons de bottines noir, au nez carré, et au pelage vert et jaune avec des fleurs multicolores. On l’appelle Puppy, car toujours il danse et fait des pirouettes. C’est un petit chien très joyeux, comme vous, et pourtant le charmant Puppy habite un drôle de pays.

Un pays où le temps n’existe plus. Il ne s’est jamais installé ici !

C’est un pays où il n’y a pas de saison : pas d’automne, pas d’hiver, pas de printemps, pas d’été. Jamais le vent ne souffle, ni la pluie, ni la neige ne tombent. Le ciel n’a pas de couleur. Parfois des nuages passent, doucement dans le ciel, mais sans déranger le temps.

On peut porter tous les jours les mêmes habits et les arbres ont toujours des fruits, beaux et bons. Quand on cueille une pomme, hop ! une autre pomme pousse immédiatement, comme par enchantement, toute aussi bonne et toute aussi juteuse. Voilà le beau pays de Puppy où rien ne semblait devoir changer. Et pourtant, un jour, Puppy trouve un livre à la bibliothèque Guillaume Apollinaire, et il lit ….la belle et incroyable histoire du père Noël.

Le Papa Noël habite loin, loin, dans un pays où il fait très froid. Toute l’année, avec ses lutins, il fabrique des jouets, pour tous les enfants du monde.

Puis, le soir de Noël, il charge tous ces jouets dans son traîneau et il les apporte aux enfants endormis.

Çà alors !, s’écrit Puppy, mais le Papa Noël n’est jamais venu ici.

Alors Puppy se met à rêver. Comme elle aimerait que le Papa Noël lui apporte des jouets. Mais pour cela, il faudrait que l’hiver s’installe dans son pays et fasse tomber de la belle neige, bien blanche.

Alors Puppy appelle l’Hiver : Hiver où es-tu ? Hiver que fais-tu ?

Tout d’abord, ce ne fut qu’un nuage, une brume qui s’enroula au pied du lit de Puppy. Puis un long ruban couleur arc en ciel déploya des bras, noueux comme des branches. Un corps de terre où miroitaient des feuilles, des mers et des forêts s’éleva et tout en haut un visage rayonnait, tel un soleil. Puppy éberlué demande d’une voix tremblante : « mais qui es-tu ? »

Tu m’as appelé, je suis le Temps. J’ai la tête dans les étoiles et les pieds dans les profondeurs de la terre. Tu as demandé l’Hiver, alors me voilà. C’est moi qui fait les saisons. Je suis donc très important ; tout le monde parle de moi :

« Bonjour ! Quel temps fait-il ? Quel beau temps ! Je n’aurai jamais le temps ! Quel temps de chien ! »

Même à la télé, on essaie de savoir le temps qu’il fera. Mais je suis imprévisible ! je fais ce qui me plait. Je souffle parfois le chaud, parfois le froid. Cela dépend de mon humeur. Bref, je fais la pluie et le beau temps !

Mais, dit Puppy intimidé, j’avais demandé juste l’hiver !

– Ah, Ah, Ah !, s’esclaffe le temps, mais l’hiver tout seul n’existe pas ! il lui faut l’automne qui fait tomber les feuilles des arbres. Il lui faut le printemps pour réchauffer la terre que l’hiver a glacée, mes saisons ont besoin les unes des autres. Ensemble, elles se donnent la main et forment une ronde éternelle.

Mais pourquoi donc veux-tu l’hiver ?Je voudrais qu’il fasse froid pour que le Papa Noël passe cette nuit, dans le Salon de Julie à Pontoise, j’y dors la nuit après avoir traversé la Place de l’Hôtel de ville et glissé sous la porte du Gingko’Art, avec des gâteaux, des centaines de boîtes de thé du monde entier, des pâtisseries réalisées par la gentille Katia et des cakes délicieux , des TiBiscuits de belles décorations et des tableaux très colorés … cette année un petit nougat est arrivé !

Dans le Salon de Julie j’aime boire un bon chocolat, il y a une décoration de Noël fabuleuse avec des sapins, des pâtisseries sous des cloches de verre, de jolies tasses et des lumières de fées…

Alors Puppy réfléchit et se met à chanter : « Vive le vent, vive le vent, vive le vent d’hiver, qui s’en va soufflant crachant dans les grands sapins verts…. »A la fin de la chanson, le Temps charmé lui dit : « Merci petit chien en mousse. Tu m’as fait grand plaisir. Maintenant, tu vas aller te coucher, car il est tard. Pose tes chaussures au pied de ton lit et ferme tes yeux. Fais de beaux rêves et si tu rêves du Papa Noël, peut être il passera cette nuit… ».

Et le temps s’enfuit, laissant l’hiver derrière lui. La neige se mit à tomber et au milieu de la nuit, on entendit au loin une musique qui s’approchait. C’était les chants de Noël de la grande cathédrale Saint-Maclou de Pontoise et dans le Salon de Julie les beaux objets se sont animés, les tasses se sont mises à danser et les verres à faire de la musique jusqu’au petit matin et Pontoise se souviendra très très longtemps d’une bonne odeur de cannelle et de chocolat, des parfums du bout du monde …

Le petit chien Puppy retourna vers l’espace Gingko’Art après avoir traversé la Place de l’Hôtel de ville et s’installa sous sa cloche de verre, sur une colonne blanche et fixa son regard émerveillé pour l’éternité…

Si vous approché du petit chien fait de mousse et de feuilles avec de jolies fleurs jaunes vous entendrez peut-être l’histoire de Puppy le chien!

Un soir, une petite Marie me l’a raconté après une visite au Gingko’Art dans sa journée,elle s’approcha de la cloche de verre et lentement dans un petit souffle appelé murmure, le petit chien lui avait raconté sa merveilleuse histoire dans le creux de l’oreille gauche!

Ne le dites à personne, c’est le secret de Noël !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s