Manon de Jules Massenet

Samedi 10 mars dernier à 18 heures, la chapelle de l’ancien couvent des Cordeliers  a résonné de la passion amoureuse du chevalier Des Grieux.

Pour son quatrième rendez-vous avec le public pontoisien, la soprano lyrique Daniela Rada avait choisi d’interpréter Manon, du compositeur Jules Massenet, un livret tiré du roman, l’Histoire du Chevalier Des Grieux et de  Manon Lescaut  écrit par l’abbé Prévost.
Manon est un opéra en cinq actes, du livret de Henri Meilhac et Philippe Gille. Il fut créé à l’Opéra Comique de Paris le 19 janvier 1884.
Des Grieux, jeune homme de dix-sept ans, est issu d’une bonne famille. Manon, jeune fille de mauvaise vie, l’intrigue par sa beauté et sa distinction. C’est le coup de foudre… Malgré les efforts de son précepteur de le détourner de cet amour, le chevalier est décidé à s’enfuir avec Manon ; il parvient à rassurer son ami Tiberge et à estomper sa vigilence.
Le chef-d’oeuvre littéraire de Manon Lescaut finit par naître de la somme des imperfections du chevalier Des Grieux et de Manon lorsque la vérité de la passion de leurs caractères devient la personnification littéraire de l’amour ; fatal et misérable pour l’un, inconstant et frivole pour l’autre. Sous le coup du malheur, la rédemption dans un sentiment sincère et profond, est inévitablement voué à trouver son dénouement dans la mort.
Puis, avec Daniela, il y a toujours une surprise et cette fois encore, la soprano-lyrique a choisi de nous faire découvrir Thaïs, un air du même compositeur, l’oeuvre fut écrite pour la célèbre soprano américaine Sibyl Sanderson et l’opéra créé le 16 mars 1894.
L’action se déroule à Alexandrie au IVème siècle, un moine cénobite cherche a convertir au christianisme Thaïs, courtisane dévouée à la déesse Vénus. Il y réussit et Thaïs s’enferme dans un couvent…

Rendez-vous le samedi 14 avril pour écouter les Contes d’Hoffmann du compositeur Offenbach, pensez à réserver vos places dès maintenant !
Contacts en bas du blog

Publicités

Une Soprano au sommet de son Art

La Diva a été très applaudie samedi dernier et pour sa troisième prestation à l’Espace Gingko’Art, a défié les lois de l’apesanteur vocale, bien au-delà des espérances du public ; le final de La Norma était simplement époustouflant.
Une voix s’élève, un ange passe… et Daniela Rada, accompagnée de monsieur Didier Hue au piano, sublime la partition de Vincenzo Bellini. Nous retrouverons la cantatrice le samedi 10 mars à 18 heures dans « Manon », du compositeur Jules Massenet. Lire la suite

Giacomo Puccini

Art Lyrique : Daniela Rada a rendu hommage à Giacomo Puccini, une Bohême interprétée prestissimo, le Bel Canto, au Gingko’Art de Pontoise, c’était brillantissimo.

Samedi dernier à dix huit heures, c’est devant un public  venu nombreux que la soprano lyrique Daniela Rada a commencé son deuxième cours-conférence. L’espace bibliothèque du Gingko’Art a été transformé pour l’occasion en Salon de la fin du 19ème siècle, mobilier dans le goût de Viardo, toiles impressionnistes et bronzes animaliers.

La Cantatrice a interprété sept airs dont le célèbre Mi chiamano Mimi (acte I), accompagnée par le pianiste Didier Hue avec un brillo digne des plus grandes voix de l’opéra…, car parmi nos visiteurs du soir se trouvait une grande dame de la spécialité, venue incognito et qui n’a pas tari d’éloges (conversations privées à l’occasion de l’apéritif dinatoire offert par les Gingkomembres).

Puis ce fut l’état de grâce en écoutant Donde lieta usci al tuo grido d’amore (acte III), une perfection vocale, jusqu’à nous tirer les premières larmes… !

La Bohème est un opéra en quatre tableaux de Giacomo Puccini, sur un livret en italien de Giacosa et Illica, d’après le roman d’Henri Murger, Scènes de la vie de bohème ; Il fut créé le premier février 1896 au teatro Regio de Turin, sous la direction d’Arturo Toscanini.

Nous retrouverons l’Égérie de l’Espace Culturel Gingko’Art le samedi 11 février à 18 heures dans « Norma », de Bellini, l’artiste sera accompagnée par la Comtesse Catherine Galitzine, Soprano Lyrique.

Réservations sur place au 2, Place de l’Hôtel de Ville 95300 Pontoise, du mardi au samedi de 15 h à 19 heures, par E.mail gingko-art@orange.fr ou 09 71 51 78 54

Cela s’est passé en décembre !

De l’art lyrique, cours-conférence dirigé par la soprano Daniela Rada, prochain rendez-vous le samedi 14 janvier à 17 heures ; « La Bohême » de Puccini.

Vernissage de l’exposition du photographe Serge Jacques, « Le jazz dans tous ses états », clichés inédits sur les plus grands jazzmen des années cinquante. L’exposition se déroulera jusqu’au 15 février 2012.



De la poésie, avec Laurent Letaut, « Le poète a toujours raison », préface d’une année sous le signe des belles lettres et des beaux mots.

Art lyrique

Le premier rendez-vous musical de Daniela Rada se déroulera le samedi 10 décembre à 17 heures dans l’espace chapelle du Gingko’Art, plus que quelques jours pour réserver vos places .

Les Noces de Figaro, expliquées et chantées par la soprano lyrique, un prélude à la saison cours-conférences proposé par l’égérie de l’Association ; entendre une voix exceptionnelle, écouter l’histoire composée par Wolfgang Amadeus Mozart, voir et comprendre la vie de Figaro, le valet de chambre du comte, de la  servante  Susanna et de Chérubino, un opéra-bouffe dans l’Italie du dix-huitième siècle, interprété par une belle dame venue de l’est pour notre plus grand plaisir.
Le livret reçut l’approbation de l’Empereur Joseph II avant que Mozart n’en commence la partition.
L’oeuvre connut un succés croissant, après la première représentation, huit autres furent données et ce jusqu’à la fin de la même année. En témoigne une lettre du père de Mozart à sa fille : « Lors de la deuxième représentation, cinq numéros ont été répétés, et sept à la troisième dont un petit duetto qu’il a fallu chanter trois fois… »

Nous rappelons que le cycle « Découvrir l’Art Lyrique », s’adresse à tout public, averti ou néophyte.

Réservation
par mail : gingko-art@orange.fr
par téléphone : 09 71 51 78 54 – 06 10 20 05 56