Nouveauté : Le Portfolio de Yi Myung Rim

Entre l’encre et le mûrier ! À la rencontre du pays du matin calme…
L’espace culturel gingko’art de pontoise propose un extraordinaire portfolio, réalisé par l’artiste coréenne Yi Myung Rim ; Ce coffret comprenant quatorze impressions numériques fait suite à l’exposition, « Le Christ dans L’Art », et aux travaux inédits dans l’histoire de l’Art, revisiter par l’abstraction le chemin de croix et les Stations, sur les traces des grands Maîtres de la peinture ancienne.
Le portfolio est tiré à 30 exemplaires seulement, sur le plus beau des papiers Albrecht Dürer et chaque planche disposée entre les feuilles de papier végétal obtenu à partir du mûrier de Corée ; puis, signée par l’artiste à la main ainsi que des cachets rouges.

Il faut prendre le temps d’écouter ces textes.
Les laisser fondre dans notre existence.
Sentir leur parfum.
Déguster leur présence.
Parcourir leurs sillages,
Qui ne laissent pas de trace.

Ancien poème du Bouddhisme Coréen.

Lire la suite

Publicités

Irina Ionesco ou l’esprit de la Mode

Comment présenter la plus grande star de la photographie contemporaine, celle à qui nous devons tant ; tous les photographes de ma génération, ont, à un moment où à un autre, été confronté avec le dialogue d’Irina, à sa vision, à ses effets, à ses compositions et nous avons évolué à la découverte de ses tirages de ses épreuves. De nombreux chefs-d’oeuvre dont nous mesurons déjà l’importance artistique, souvent copiés, jamais égalés.

Le portfolio couleur réalisé pour l’exposition Fashion Victimes à l’espace Gingko’Art de Pontoise est un concentré de luxe et de volupté.

Irina Ionesco qui, au-delà de la technique ou de la beauté des mannequins, domine ses photographies et leur offre une dimension intemporelle, une qualité qui transcende l’instantanéité éphémère et frivole si caractéristique de la photographie de mode.

Le Gingko’Art signe avec sa participation, la quatrième édition de portfolios, Fashion Victimes un coffret d’une grande qualité, les seize tirages numériques ont été réalisés par le laboratoire Anxolab, bonne vision à tous et rendez-vous le mois prochain.

Marc Wolff.

« La composition doit être une de nos préocupations constantes, mais au moment de photographier elle ne peut être qu’intuitive, car nous sommes aux prises avec des instants fugitifs où les rapports sont mouvants. »

Henri Cartier Bresson.